L'an dernier déjà, je vous emmenais déjà au grand feu. Je persévère.

Tout commence à la nuit noire:

1

Le village rassemble tous les sorciers et les sorcières. Marche aux flambeaux pour ceux qui sont les maîtres du feu.

Enfin, aux jours d'aujourd'hui, il y a surtout les enfants de l'école, les parents et amis...

8_copie

On arrive au bûcher: le R de Robelmont s'inscrit en lettre végétale et nos ombres surveillent la mise à feu.

2

La flamme, en mèche rebelle, attaque l'hiver agonisant. Le feu, lumière et chaleur, destruction et cataclysme. Deux pierres et de l'étoupe.

3

A chacun de lire, sur la figure du feu, le personnage démoniaque qui vous fascine et vous terrasse.

5

Derniers soubresauts du noir sur le rouge. Le foyer fou fond sur vous.

6

Et la présence magique des ces hommes, si près, si petits, si improbables.

7

Les elfes numériques, fantômes, illusions et spectres, visions irréelles d'un feu qui ne s'éteindra qu'au lever du jour.

Dominique DELBECQ